jack frost sleeping in an open fire

Publié le par ulfasso

A noël, il y a des bûches dans les cheminées,

des boules dans des sapins,

des rubans sur des cartons colorés,

et des souliers mal rangés.

Mais parfois, à noël, il y  a des cailloux dans les pantoufles,

des poupées mal maquillées,

des chocolats qui fondent dans la main,

des larmes, parfois, sur des joues juvéniles,

et des squelettes dans les tiroirs de la salle à manger.

C'est pourquoi, à noël, il faudrait se terrer dans une grotte et oublier cette foutue fête de fin d'année.

Parce que parfois à noël, il y en a qui n'ont rien ni personne.

Publié dans moonbeam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Tu n'as qu'à te convertir au judaisme, ou au boudhisme... vu ton penchant pour tout ce qui est japonisant j'aurais du dire shintoisme ... ; )) Ce "Noël" mièvre et sirupeux à souhait ne me fait à moi ni chaud ni froid vu que je ne l'ai jamais fêté ... Je n'en ai pas besoin pour ressentir de l'effroi ... chaque matin que Dieu fait , ma première pensée s'envole pour cette personne qui me manque et dont je retrouve la chaleur des traits sur les visages de ses enfants ... petits anges qui ne savent pas encore ce que signifient l'absence ... <br />  <br />  
Répondre